TROTTINETTE FREESTYLE

La renaissance de la trotinette dans la fin des années 90 a permis l’émergence d’un nouveau sport de glisse urbaine « le freestyle ».

La trotinette Freestyle pour les sportifs

Considérée à ses débuts comme un jouet pour enfant, la trotinette séduit aussi les adultes grâce à sa maniabilité, la vitesse de déplacement qu’elle procure et son faible encombrement. De nouveaux matériaux sont employés : aluminium pour le guidon et le plateau, polyuréthane pour les roues.

Ces modernisations ont attiré petit à petit des amateurs de glisse urbaine créant ainsi la trottinette freestyle.

Après les Etats-Unis, la trottinette freestyle  s’est  développée en Europe et en Australie.

La pratique de la trottinette freestyle s’apparente à celle du BMX.

Grâce à internet, des sites consacrés spécialement à l’apprentissage du freestyle ont permis de faire connaitre au plus grand nombre la trottinette freestyle concurrençant le skate, le roller et le BMX. La trottinette freestyle apparait dans les skateparks et attire des jeunes apprentis. La technique de base est plus accessible que le roller et le skate. Après quelques essais, grâce à un équilibre plus stable que dans ces autres sports, on peut réaliser quelques figures.

 

Après le boom des trottinettes du début des années 2000, les fabricants de trottinettes se sont intéressés à ceux qu’on appelle maintenant les « trotiriders ».

Des pièces renforcées sont rajoutées pour garantir un maximum de sécurité. Micro, marque suisse de trottinette, propose dès 2005 un matériel adapté. Puis des marques concurrentes ont aussi proposé des produits conçus pour le freestyle : JD Bug, MADD GEAR, BLUNT, FRENCH ID …

Le premier rassemblement de trottinette freestyle a eu lieu en 2005 en Suisse. A partir de ce moment là, les marques se sont mises à sponsoriser des riderset,  les consulter pour l’élaboration de nouveaux modèles.

trotinette freestyle

Tout savoir sur la trottinette freestyle

La patinette freestyle a maintenant sa communauté, son langage, et il ne lui reste plus qu’à se démocratiser.